L'éco-conception web consiste à diminuer l'impact écologique d'un service numérique. C'est une démarche qui doit être prise en compte dès le début du projet et durant toute la durée de vie du service web.

Une pollution invisible

Aujourd'hui, le numérique représente 10% de la consommation mondiale d’électricité.
S’il était un pays, le numérique serait le 3e plus gros consommateur d’électricité !

Concernant les gaz à effet de serre, le numérique représente plus de 4% des émissions. C'est 1,5 fois plus que l'aviation civile.
Nous avons tendance à critiquer le transport aérien, mais rarement notre utilisation des services numériques.

Les appareils en ligne de mire, mais pas que !

Oui, la pollution vient en partie des data center et du réseau. Mais ce n'est pas le principal problème, puisque la majeure partie des acteurs se penchent déjà pour réduire les impacts et optimiser les consommations d'électricité.
Vous pouvez consulter l'état de vos apps préférés sur le site http://www.clickclean.org/france/fr/ (spoiler alerte : Netflix n'est pas le meilleur élève !)

Outre la vidéo en streaming, une des principales pollutions vient des terminaux numériques que nous utilisons pour consommer les services numériques au quotidien. Et que nous changeons régulièrement. En bon état ou pas !

Des terminaux qui polluent dans un premier temps lors de leurs fabrications. Par exemple, pour fabriquer un ordinateur de 2kg, il faut utiliser 800 kg de matières premières et générer 124 kg de CO2.

Et des terminaux qui polluent en fin de vie. Dans le monde, seulement 15% des appareils en fin de vie, sont recyclés (50% en France apparemment). Les autres finissent dans des décharges à ciel ouvert dans des pays en développement.

Nous avons donc un rôle à jouer au niveau des services web que nous construisons pour limiter l'usure prématurée des appareils et faire diminuer cette pollution.

Des pages web de plus en plus obèses !

Selon httparchive.org, le poids moyen d'une page web en janvier 2020 est de 2Mo et exécute 70 requêtes.
Pourtant, la plupart des services rendus aujourd'hui sont à peine différents d'il y a 10 ans.

Une obésité en partie due à des sites mal conçus dès le départ, comportant des éléments (css, javascript, images) et des animations complètement inutiles.

Par exemple, si je veux consulter des horaires ou remplir un formulaire sur un site, je suis parfois obligé de charger plus de 2Mo de data ! Résultat, le processeur chauffe, l'infrastructure travail inutilement pour une action qui pourrait être moins polluante si le site avait été bien conçu.

Une démarche éco-conception web ?

L'éco-conception web doit être prise en compte dès le début du projet, au moment où l'on conçoit la structure du service. Pour cela, il faut :

  • Éliminer les fonctionnalités non essentielles :
    En effet, 45% des fonctionnalités ne sont pas ou peu utilisés.
    Cela permet de limiter la complexité sur la maintenance et de limiter la dette technique.
  • Fluidifier les processus : pour un achat de billet, l'utilisateur doit pouvoir faire son achat le plus simplement et le plus rapidement possible pour limiter l'impact sur l'environnement.
  • Favoriser un design simple et épuré. Dans un mode "Mobile First" et limiter les animations et décorations inutiles.

L'éco-conception web au niveau technique

Au niveau technique, il faut veiller à :

  • Réduire le nombre de requêtes par page
  • Compresser et minifier les ressources JS et CSS
  • Réduire le poids des médias (images, vidéos...)
  • Avoir un code HTML clean et optimisé pour réduire le nombre d'éléments (balise html)
  • Limiter l'usage des polices (font) externes
  • Au niveau des animations et effets, il faut utiliser les animations CSS en priorité et limiter le repaint et reflow du navigateur.
  • Utiliser des systèmes de cache pour éviter de régénérer des éléments qui ne changent pas.

Ceci est une liste des principales choses à surveiller. Il y a encore beaucoup d'autres éléments à prendre en compte.

On peut également réfléchir sur l'utilisation d'un site dynamique sur des pages qui ne seront que rarement mis à jour dans l'année. Pourquoi pas créer un site statique pour ça.

Éco-concepteur web depuis des années

Depuis quelques années, je travaille sur la performance web et l'optimisation du chargement des pages.
Puis un jour, mon côté écolo m'a forcé à m'intéresser à l'écoconception web. C'est là que j'ai réalisé que je faisais de l'écoconception web depuis des années déjà. En effet, l'optimisation du chargement des pages et l'écoconception sont très proches.

Dernièrement, avec le réchauffement climatique, l'écoconception devient un des enjeux des prochaines années parce que chaque geste compte.

Envie de travailler avec moi pour concevoir ou faire évoluer un service web ? N'hésitez pas à me contacter pour en discuter.